Alcool et Sport
Effets néfastes et solution


C’est les vacances. Et qui dit vacances dit apéros et soirées. Et dans la plupart des cas alcool. On a beau entendre pas mal de choses sur l’alcool et le sport, est-ce que ces deux là sont forcément incompatibles ? Et pourquoi ?

Peut-être que vous continuez à vous entraîner même pendant les vacances. Et donc peut-être que vous vous demandez si vous faites bien de passer pour le relou qui ne boit pas à chaque soirée. Ou peut-être que vous cherchez désespérément une excuse pour continuer à vous provoquer tous les week-ends des gueules de bois qui feraient passer Pinocchio pour un vrai petit garçon (vous avez la référence ?).

Alcool sportif


Dans cet article, on va voir ensemble quels sont les effets majeurs que provoque la consommation d’alcool sur vous et votre organisme. Et pour mettre tout le monde d’accord, une solution qui va vous surprendre.


Parce que oui, je ne vous apprendrai rien en vous disant que l’alcool a bel et bien des effets sur votre organisme. Mais quels sont-ils ? Et sont-ils vraiment préjudiciable pour vous, sportifs ?

#1 L’alcool vous fait prendre du poids

Peut-être le premier effet qui vient à l’esprit quand on parle d’alcool (du moins après la gueule de bois), c’est la prise de poids.

Pour l’info, 1g d’ethanol = 7 kcal.

A titre de comparaison, 1g de protéines ou de glucides = 4 kcal.

L’alcool est donc très calorique. Mais c’est pas tout.

Les molécules d’alcool sont toxiques pour notre organisme. Celui ci, une fois qu’il les aura reconnu, va donc chercher à les éliminer le plus rapidement possible. Les calories de l’alcool vont donc être utilisées prioritairement, laissant les autres calories en attente. Et si on utilise les calories de l’alcool, on n’utilise pas les autres. Et ces autres calories, si elles ne sont pas utilisées, vont être stockées, sous forme de graisse.

Alcool et gras


En sachant que la consommation d’alcool se fait le plus souvent accompagnée de malbouffe, style chips + pizza + du soda dans la vodka, c’est une surcharge calorique qui va envahir votre organisme sans pouvoir être utilisée.

Un conseil, essayez d’éviter le combo malbouffe + alcool, et le combo alcool + soda (ou alors du 0%).


​#2 L’alcool vous fait perdre du muscle

Alcool sportif


Le deuxième effet dont on va parler, et pas des moindres, c’est la perte de muscle que provoque l’alcool.

Mais comment ? Comment cela se peut ? Me direz vous.

  • L’alcool provoque une diminution du taux de testostérone. L’hormone première responsable biologique de la prise de masse musculaire.
  • check
    Il augmente aussi la sécrétion de cortisol. Une hormone catabolisante. C’est à dire qui favorise la dégradation musculaire. Elle favorise aussi le stockage des graisses, histoire de renforcer encore un peu le point précédent. 
  • Il freine la production d’hormone de croissance, indispensable pour le développement musculaire.
  • Et il altérerait aussi la synthèse des protéines, qui sont indispensables aux muscles.

Quand même, hein ?


​#3 L’alcool perturbe votre récupération

Perte de poids


Un peu dans le même principe que la perte de muscle, votre récupération est largement dégradée par l’alcool. Pourquoi ?

A cause de la perturbation de la régénération musculaire, causée par les diminution des taux de testostérone et d’hormones de croissance. Mais aussi à cause de l’altération de la synthèse des protéines et de la resynthèse du glycogène musculaire, principale source d’énergie du muscle.

Aussi, l’alcool bloque l’élimination de l’acide lactique (déchet que le muscle produit pendant l’effort). Plus de chance donc d’être courbaturé après une séance.

Alors oui, mais quand on boit de l’alcool on dort bien, donc on récupère non ?

C’est un peu plus compliqué que ça.

Même si la consommation d’alcool aide à l’endormissement, elle fait en sorte qu’il n’y ait pas de phase de sommeil profond, et donc pas de sommeil vraiment régénérateur. Donc non, vous ne récupérez pas bien.​​​​

Pour finir, l’alcool est diurétique. Et donc, il vous déshydrate. Par la même occasion, il vous expose aux effets indésirable de la déshydratation, dont on avait déjà parlé il y a quelques temps.


​Pour résumer

  • La consommation d’alcool favorise largement la prise de gras.
  • Elle peut mener à une perte de muscles et donc de force.
  • L’alcool vous empêche de bien récupérer.


La solution qui met tout le monde d'accord

Alors oui. L’alcool est incompatible avec une pratique sportive régulière et une recherche de performance ou de développement.

Mais c’est terrible, me direz vous.

Mais non, n’en rajoutez pas. Et en plus, j’ai une solution pour vous.

La bière sans alcool. Avant de me dire que ça craint, lisez ce qui suit.

La bière contient des glucides, des électrolytes et des vitamines (oui oui) aux propriétés antioxydante (qui protège vos cellules, donc entre autres, vos muscles). Ces constituants favorise la récupération après l’effort. Aussi, la bière est une boisson isotonique. C’est à dire qu’elle contient la même quantité de glucides, d’eau et de sodium que le sang, ce qui va favoriser leur assimilation. Une boisson isotonique (quand elle n’est pas alcoolisée) aide aussi à conserver un bon niveau d’hydratation.

Alors, non la bière n’est pas bonne pour la récupération si elle contient de l’alcool. Relisez l’article si vous n’êtes pas convaincu. La bière ça fait récupérer, c'est un mythe.

Mais la bière sans alcool, il semblerait qu’elle le soit. Du coup, bonne alternative non ?


Fun fact : le médecin de l’équipe Allemande aux Jeux Olympiques d’hiver de Pyeongchang cette année encourageait même ses athlètes à boire une bière sans alcool après chaque épreuve.


Alors au final, ce n’est pas un verre de temps en temps qui va vous tuer. Surtout si vous êtes en vacances. Mais faites surtout attention de ne pas en abuser si vous voulez conserver vos acquis et ne pas repartir à zéro à la rentrée en septembre.

Sur ce, bonnes vacances !


Apprenez comment devenir un meilleur judoka

Entrez votre meilleure adresse e-mail pour vous abonner gratuitement à la newsletter de Judobox et suivre les meilleurs conseils et articles qui vont faire de vous un judoka qui gagne.

Fermer le menu