Suivez enfin le judo comme un vrai passionné

Rejoignez la newsletter gratuite de Judobox pour rester informé de toute l'actu majeure du judo

La Ranking-list de 2018 : Quelles surprises ? Quelle place pour les bleus ?

Agbegnenou 16 9

IJF Media Team

Le Masters de Guangzhou en dernier rendez-vous de l’année, la Ranking-list qui terminera l’année est là ! Je sais, je sais. La Ranking-list, ça veut pas tout dire, on est bien d’accord. Mais, faut avouer que la course est quand même intéressante à suivre. Donc, la Ranking-list, ça donne quoi ? Chez les filles, chez les mecs, et les nations ?

Chez les filles : 2 bleues sur le podium toutes catégories

Bon, pas de suspens, on sait qui c’est.

Agbegnenou guangzhou

Clarisse Agbegnenou termine #1 des féminines toute catégories confondues (avec 8.526 points) et Amandine Buchard #3 (avec 6.635 points).

Entre les deux, une Japonaise (forcément) : Tsukasa Yoshida, la championne du monde des 57 (avec 6.930 points).

Bilodid n’est « qu’à » la quatrième place (avec 6.485 points).

48 — Bilodid presque battue

Logique respectée : la Championne du monde est #1, mais suivie de très près par Munkhbat (seulement 17 points derrière, autant dire, quasiment rien).

Daria Bilodid

IJF Media Team

  • 1
    Bilodid (6485 points)
  • 2
    Munkhbat (6467 points)
  • 3
    Tonaki (5736 points)
  • 12
    Clément (3268 points)

52 — Buchard : une année sans or, mais…

Pas de titre en 2018 pour Bubuche (hormis les Championnats d’Europe de clubs avec Champigny) mais de la constance ! Depuis septembre, Buchard, c’est 3 grosse médailles : le bronze à Baku, puis à Osaka, et l’argent à Guangzhou.

Résultat, les deux japonaises derrière, et fin d’année en #1 mondiale ! 

  • 1
    Buchard (6635 points)
  • 2
    Abe (5900 points)
  • 3
    Tsunoda (5544 points)

Avec Shishime en #6, ça fait 3 Japonaises dans le top 6.

57-70 — Yoshida et Arai faciles

  • 1
    Yoshida (6930 points)
  • 2
    Gjakova (6195 points)
  • 3
    Dorjsuren (5694 points)
  • 21
    Gneto (2031 points)
  • 25
    Cysique (1656 points)
  • 1
    Arai (6²250 points)
  • 2
    Gahié (5364 points)
  • 3
    Van Dijke (5041 points)

63 — Clarisse seule au monde

Non, Clarisse Agbegnenou ne finit pas l’année #1 toute caté confondue (même en comptant les mecs) pour rien.

Agbegnenou
  • 1 troisième titre de championne d’Europe
  • 1 troisième titre de championne du monde
  • 1 seule défaite cette année
  • 25 victoires
  • 2461 points d’avance sur Trstenjak (la #2 de la catégorie)
  • 1 année monstrueuse

Rien à redire, clairement et largement au-dessus du lot.

  • 1
    Agbegnenou (8526 points)
  • 2
    Trstenjak (6065 points)
  • 3
    Nabekura (5575 points)

-78+78 — Les lourdes Japonaises battues

  • 1
    Steenhuis (6248 points)
  • 2
    Sato (5795 points)
  • 3
    Powell (5244 points)
  • 6
    Malonga (4778 points)
  • 7
    Tcheumeo (4489 points)
  • 1
    Ortiz (6390 points)
  • 2
    Asahina (6050 points)
  • 3
    Ceric (5905 points)
  • 13
    Mbairo (2552 points)

Hamada et Asahina, les deux championnes du monde Japonaises, #5 et #2... (les limites de la Ranking-list).

2 Géorgiens et demi sur le podium des masculins

Guram Tushishvili a bien profité de l’année d’absence de Teddy Riner. C’est lui qui squatte la première place de la Ranking-list des mecs (avec 8102 points).

IJF Media Team

Derrière lui, son compatriote Varlam Liparteliani avec 7408 points (#2 toute caté confondues sans gagner les Europe ni les mondes, quand même).

Et en #3, le plus Géorgien des Espagnols : le champion du monde des 90 Nikoloz Sherazadishvili (avec 7166 points).

Le premier Français, c’est Axel Clerget… à la 92ème place toute caté confondues…Quand est-ce qu’il revient Teddy ?

60 — Takato et Nagayama dépassés sur le fil

Longtemps #1 et #2 mondiaux, la paire Japonaise s’est faite doubler sur le fil pendant le Masters de Guangzhou.

Les responsables ? Le Russe Robert Mshvidobadze et le Géorgien Amiran Papinashvili, respectivement 1er et 2ème à Guangzhou.

  • 1
    Mshvidobadze (6176 points)
  • 2
    Papinashvili (6026 points)
  • 3
    Nagayama (5570 points)
  • 4
    Takato (5050 points)
  • 28
    Khyar (1537 points)
  • 34
    Mkheidze (1268 points)

66 — Le seul mec Japonais #1

Oui, mais pas des moindres.

Grand Slam Osaka

Hifumi Abe termine l’année en solide #1.

Il est toujours devant le Géorgien (oui, encore un !) Margvelashvili. Même sans participer au Masters, et malgré sa défaite en finale d’Osaka contre Maruyama (#3).

  • 1
    Abe (6050 points)
  • 2
    Margvelashvili (5780 points)
  • 3
    Maruyama (5065 points)
  • 46
    Le Blouch (1071 points)

73 — Hashimoto lâche prise

Lui aussi, longtemps #1, il tombe de deux marches après sa 7ème place à Guangzhou.

Et c’est maintenant le Coréen An (qui avait battu Hashimoto en finale des mondes) qui prend la place de #1.

Entre les deux, encore, un Géorgien : Shavdatuashvili.

  • 1
    An (6280 points)
  • 2
    Shavdatuashvili (5721 points)
  • 3
    Hashimoto (5508 points)
  • 15
    Ono (2700 points) 
  • 27
    Axus (1557 points)

81-90 — Les champions de Baku seuls au monde

IJF Media Team

  • 1
    Mollaei (6394 points)
  • 2
    De Wit 5240 (points)
  • 3
    Sasaki (4462 points)
  • 36
    Djalo (1445 points)
    • 1
      Sherazadishvili (7166 points)
    • 2
      Toth (5749 points)
    • 3
      Kukolk (4574 points)
    • 17
      Clerget (2829 points)

      100+100 — Les Géorgiens sur une autre planète

      • 1
        Liparteliani (7408 points)
      • 2
        Korrel (4885 points)
      • 3
        Paltchik (4880 points)
      • 17
        Maret (2499 points)
        • 1
          Tushishvili (8102 points)
        • 2
          Krpalek (5371 points)
        • 3
          Ulziibayar (3894 points)
        • 29
          Riner (1350 points)

          Quelle nation en #1 mondiale ?

          Le suspense est total (non).

          • 1
            Le Japon, large #1 avec ses 313.846 points.
          • 2
            La Russie, avec 188.754 points (qui est devant le Japon chez les mecs).
          • 3
            La France, pour compléter le podium avec 169.561 points.

          La Géorgie n’est que 12ème avec pourtant 2 #1 et 3 #2 mondiaux.

          Et ouais les gars, il va falloir penser à sortir des filles un jour !


          Voilà pour ce qui est de la Ranking-list qui terminera 2018.

          On attend les premiers changement dés le week-end du 24 au 26 janvier, au Grand Prix de Tel Aviv : le premier rendez-vous de l’année à venir !

          En attendant, portez-vous bien, et passez de bonnes fêtes de fin d’année !


          Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à la newsletter gratuite et rejoignez la communauté Judobox pour ne rien manquer de l’actu majeure du judo !

          PS : Abonnez-vous à Judobox avant le 31 décembre pour peut-être gagner un judogi Fighting Films ! 

          Rejoignez maintenant la newsletter gratuite et ne ratez plus rien de l'actu majeure judo

          Les dernières actus

          Fermer le menu